Aventures culinaires en Birmanie

Aventures culinaires en Birmanie Voilà déjà un moment que nous voulions vous parler de … cuisine ! Vous l’avez peut-être déjà compris mais la cuisine pour nous, c’est important. Quand il s’agit de ce qu’on va mettre dans notre assiette ou au bout de nos chop sticks, on ne plaisante plus.
Ce voyage gustatif, ce périple culinaire, cette aventure digestive, que dis je, ce feux d’artifice de saveurs méritait donc un article dédié et, très sérieux.

J’avais pensé appeler ce billet « la page gourmande ». Mais franchement en repensant au diner d’hier soir, des moules grisâtres qui flottaient dans un bouillon avec des morceaux de courgettes je me suis dit que « gourmand » c’était quand même un peu mensonger. « La page gastronomique» se rapprochait sans doute plus de notre expérience puisque dans «gastronomique» il y a « gastro », et ça … Mais gastronomie ça sonne un peu guide du Michelin, ce qui ne correspond pas non plus à notre expérience quotidienne. On mange plus souvent sur une table de dinette que sur une nappe blanche. Alors nous avons évoqué « Ratatouille se débride » , « Tintin et Martine au pays des nems », « Ca passe ou ca casse », « Les Français passent à table », « les aventuriers de l’assiette perdue », « love & chop sticks » et beaucoup d’autres. Puis on s’est rappelé qu’on voulait que le blog soit lu et que c’est probablement pas avec « Tintin et Martine au pays des nems » qu’on allait être vénérés par 30000 fans.

Et comme c’est un billet très sérieux, on a choisi « Aventures culinaires ». Simple, efficace, sérieux.

Aujourd’hui on vous emmène dîner en Birmanie ! J’espère que vous êtes à jeun et que vous avez l’estomac accroché !

A noter que si suite à la lecture de cet article vous étiez sujet à divers maux digestifs, les auteurs se dégagent de toute responsabilité.

En entrée, on va faire léger : une salade s’il vous plait !

Ca tombe bien, il y a du choix, les Birmans mettent beaucoup de salades et de crudités au menu ! Salade de tomates, salade d’avocats, salade de citron, salade de mangue verte ou les plus exotiques salades de feuilles de thé et salade de samossas.

Mais attention, avant toute chose, notre code de déontologie nous oblige à vous rappeler que selon l’adage « peel it, boil it or forget it » vous ne devriez jamais, absolument jamais, toucher ou même regarder une crudité en salade. C’est mal. Tout ce qui suit n’est donc pas à reproduire en voyage.

Donc bien sur nous n’avons rien gouté de tel …

Voici tout de même le menu :

La salade de tomates du jardin : tomates fraiches coupées au hachoir, cacahuètes, huile

La salade d’avocats du chef : avocat bien gras et parfumé caché dans son écrin d’oignons et d’huile. A manger en couple de préférence.

La salade de samossas : selon une recette traditionnelle de Yangon, venant de la maison mère sur le trottoir à l’angle de Merchant road et de Maha Bandula Park street . Samossas de pommes de terre découpés et mélangés avec du chou, des lentilles, des oignons et un bouillon mystère pour ravir vos papilles. Servie avec le sourire Birman.

2R0A4421

Samossas thoke !

La salade de feuilles de thé : pour les plus aventureux, ceux qui aiment vivre sur le fil. De délicates feuilles de thé fermenté mélangées à des peanuts, des oignons et de l’ail le tout largement immergé dans une sauce à l’huile. Il est difficile d’exclure que la fermentation ne se termine pas dans votre estomac, ce qui est un moyen rapide et efficace pour être certain de rentrer dans votre bikini pour l’été, un vrai avantage finalement. Pour les enfants qui n’aiment pas aller à l’école, nous garantissons une journée à la maison dans d’atroces souffrances.

Vous n’allez quand même pas vous arrêter en si bon chemin juste pour trois feuilles de thé mal fermenté ?

 Alors place au plat principal :

Les Shan noodles : plat typique Birman. Des nouilles de riz en soupe le plus souvent agrémentées d’oignons, cacahuètes, tomates. Souvent une valeur sure. Sauf quand c’est agrémenté de ngapi.

Le buffet Birman 
: versions illimitées, dans une large gamme de prix et de confort, partout en Birmanie. Convivialité garantie.

Choisissez un curry parmi : poulet, porc, poisson, crevettes, foie (origine inconnue), cervelle (origine inconnue, plutôt petit animal), langue (origine non précisée, plutôt gros animal) …. Et on vous le sert accompagné de riz, d’une ribambelle de petites sauces et d’accompagnements. Le tout est bien sur agrémenté de l’ingrédient star au Myanmar : le Ngapi. Le Ngapi c’est une méchante petite pâte faite à base de poisson (ou autre produits de la mer) fermentés (encore !). L’odeur caractéristique est déjà fort désagréable et dans la bouche ca fait le même effet. Du poisson fermenté vous voyez bien, non ? je ne détaille pas plus …

buffetBirman-Hpa-An

Buffet birman dans une échoppe de Hpa-An

img_3761

Plus on est de fous, plus on rit !

Les barbecues :

Version soft : saisissez un petit panier, garnissez le de brochettes de viandes, legumes, boulettes, confiez le au maitre BBQ, prenez une bière fraiche et allez tranquillement vous installer le temps que vos victuailles passent au grill !

2R0A5651

Les brochettes : c’est pas le choix qui manque !

 

Version locale : installez vous sur un mini tabouret autour d’un grand poêle plein d’huile surmonté d’un néon blanc. Profitez de cette belle lumière pour choisir différentes brochettes de « mets » : muqueuse d’estomac, croupion de poulet, langue, morceau de cervelet, tronçon d’iléon où de jéjunum, rein et son bassinet, segment hépatique. Plongez votre pièce/ votre organe dans l’huile, et voilà c’est prêt ! Miam !

Ami lecteur, tu es toujours là ? Ne soit pas surpris, les Chinois mangent bien du chat et du singe, et nous mangeons des grenouilles et de la vache (ce qui ferait hurler un Indien). La définition de ce qui se mange (ou pas) est bien une des choses les plus difficiles à expliquer d’une culture à l’autre. Pourquoi les ris de veau et pas le croupion de poulet ? Pourquoi le cochon et pas la vache ? …

Allez, vous prendre bien un dessert ?

Les fruits : comme toujours en Asie, c’est un festival sur les marchés. Selon la saison vous vous régalerez d’ananas sucrés, de tamarins, de mangues parfaites, de pommes Chinoises craquantes, de fruits du dragon suaves, de durians odorants, de pamplemousses énormes, des fruits du serpent, de bananes pleines de gros pépins, de mangoustans sucrés, de noix de coco fraiches, dde goyaves acidulées, des langsat visqueux, des pommes d’eau, des papayes affreuses, des petits dukus, ou de délicieux ramboutans.

Comment ca vous ne connaissez pas la moitié de ces fruits ? Il est temps d’acheter un billet d’avion pour l’autre hémisphère ! Et si vous les avez tous goutés crus, non pelés, en shake avec des glaçons, en mélange avec du lait concentré ou séchés, c’est qu’il est peut être temps d’acheter un billet d’avion retour ! Nous on les a tous gouté. C’est peut être un signe …

Les gâteaux de riz 
: Du sucre, du riz gluant, de la noix de coco, le tout cuit puis fumé sous une couche de noix de coco, notre préféré !

Salade-tofu-Birman

Ici c’est un dessert à base de tofu … un grand moment de solitude quand j’ai mis un petit morceau du grand gâteau jaune dans ma bouche ….

crepes-birmanie-2

Crepes Birmane : on remue la pate !

2R0A5602

Crepes Birmanes : étalage manuel sur la poêle !



Et pour arroser tout ça 
?

Une Myanmar beer bien sur !

Ou un jus de canne à sucre ?

Canne-a-sucre

Un petit café pour finir ? Désolée on a que du coffe mix ! Un stick contenant plus de sucre et de lait en poudre que de café. Le seul café qui arrive à saturation de sucre …

 

Vous l’aurez compris les Birmans sont pas les stars du fourneaux. Cependant il existe aussi de très nombreux restaurants Indiens, Chinois, Népalais qui présentent souvent des alternatives au moins intéressantes si ce n’est judicieuses !

Alors, voyager pour manger ou manger pour voyager ?

4 réponses à “Aventures culinaires en Birmanie

  1. Quel plaisir après le petit déjeuner d ouvrir ma tablette et de découvrir vos nouvelles aventuresEn ce qui concerne les aventures culinaires j hesite entre mes menus et ceux que vous avez découvert enfin il faut essayerEncore une semaine et nous nous retrouveronsGrosses bises à tous les deux

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s