Hué, entre dunes et tombeaux

Après la parenthèse paisible de Hoi An et notre séjour chez Linh sur l’île Cham, il est temps de poursuivre notre route vers le Nord. Une escale s’impose à Hué, ancienne cité impériale. Les empereurs n’étant jamais connus pour leur amour de la simplicité, il devrait donc y avoir quelques petites choses à visiter, dont la masure impériale.

En fait de masure impériale il s’agit plutôt de toute une cité composée de plusieurs dizaines de pavillons dont le cœur sacré est la cité interdite pourpre, lieux de vie de la famille impériale, des concubines et des eunuques. La cité impériale a malheureusement été ravagée par les bombardements Américains mais elle n’en reste pas moins un endroit très agréable et les pavillons reconstruits sont magnifiques. Nous sommes arrivés très tôt pour l’ouverture. Non pas que nous soyons franchement lève-tôt mais nous avions envie de profiter du lieu sans les groupes de touristes. Pari réussi ! Nous avons passé une excellente matinée à flâner entre les temples, les lieux de repos, les salles de réceptions … Xavier-Jean à fait un book photo de la citadelle et moi je rêvassais en imaginant les empereurs et impératrices de la dynastie Nguyen arpenter des jardins fabuleux et des temples baignés dans l’encens entourés du bruissement d’une cour frémissante.

La visite culturelle d’Hué n’est pas complète sans la découverte des tombeaux mégalomanes des empereurs Minh Mang et Khai Dinh. Tout n’était pas du meilleur goût mais ça valait la visite, voyez les photos !

Enfin ce que j’ai préféré a Hué c’était notre balade côtière entre dunes et tombeaux. Il y a au Sud Est de Hué une petite langue de terre sablonneuse qui s’étend sur plusieurs kilomètres entre la mer et la lagune. Sur cette étendue des villages de pêcheurs se succèdent, construits sur une dune qui longe la mer. Ce qui rend le site tellement particulier c’est les milliers de tombeaux qui recouvrent la Dune. Certes moins clinquants que ceux des empereurs, ils n’en sont pas moins intéressants tant leur nombre et leur emplacement est incongru. A perte de vue on voit surgir du sable des milliers d’édifices plus ou moins récents, certains sont peints de couleurs vives et ornés de mosaïques d’autres sont en béton brut. Se perdre au milieu de ces tombeaux, bercés par le bruit des vagues et balayés par l’air marin est un moment étrange. La succession des tombeaux ne s’interrompt que lorsqu’un village de pêcheurs passe sur la dune pour rejoindre la mer. C’est aussi l’occasion de manger du poisson frais face à la mer.

Hué quand à elle brille plus par ses milliers de néons signalant un bar ou une agence de tourisme, que par son charme, absent. C’est une ville grise où les coins de verdure au calme sont rares.

A Hué nous avons aussi découvert que le bas-côté d’une route est en fait une voie de garage pour les petits véhicules quand arrive un plus gros véhicule klaxons hurlants. Finalement le code de la route c’est pas si compliqué : plus t’es gros plus tu as de points priorité. Eventuellement avoir un chouette Klaxon avec beaucoup de watts ou des chouettes phares clignotants peut t’apporter des points bonus-priorité. Malheureusement sur nos bicyclettes on a découvert qu’on avait même pas droit à la carte bonus-parking. Comme on les a louées avec notre carte jackpot-touristes on a découvert qu’on avait le droit de payer la même somme que les gros véhicules pour garer nos engins grinçants. C’est amusant le mercantilisme Vietnamien !

 

 

5 réponses à “Hué, entre dunes et tombeaux

  1. C est toujours avec plaisir que je découvre la suite de votre voyage bien commenté et les photos qui suiventA bientôtGrosses bises à tous les deuxTaty

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s