Virée au lac Làk dans les hauts plateaux Vietnamiens

Aujourd’hui j’ai décidé de vous raconter notre incroyable périple pour rallier le lac Làk depuis Ho Chi Minh. Au début j’avais écrit « notre Aventure » et puis je me suis ravisée en pensant à Christophe Colomb qui était parti pour les Indes par l’ouest sans GPS, ca c’était l’Aventure (vous me direz, on voit bien ou ca l’a mené).

La première idée était toute simple : rentrer dans une agence de voyage et acheter un ticket de bus. Oui, parce que nous, on aime sortir des sentiers battus, mais sans les galères. Merci d’avance. Malheureusement personne ne semblait avoir prévu qu’un touriste à Ho Chi Minh demanderait un jour un ticket pour Buon Me Thuot (d’où il prendrait un minibus local pour aller jusqu’au lac). Après s’être fait déboutés de toutes les agences de tourisme de la rue principale du district 1, on s’est donc débrouillés par nous même.

18H : ce n’est pas très compliqué, l’essentiel du job consiste à repousser les galants chevaliers qui proposent de nous emmener en motorbike à la station de bus moyennant 20 fois le prix d’un ticket de bus (trop aimable, merci).

18H30 : notre GPS nous a induit en erreur, on ne trouve pas l’arrêt de bus (comment aurait fait Christophe Colomb ?).

18H45 : la position de la constellation du chien nous a indiqué l’arrêt de bus.

19H30 : on est descendus du bus au bon moment.

19H40 : il faut trouver le guichet de la compagnie des bus qui va à Buon me Thuot après avoir évité les rabatteurs qui vendent le même billet 4 fois le prix (trop sympa !). 20H00 : le sésame en main, il est l’heure de se sustenter ; on se glisse entre les camions jusqu’à une gargotte et on fait le délicat signe de celui qui veut manger. On commande des sandwichs. C’est facile c’est le seul mot qu’on arrive à dire correctement en Vietnamien : Bành mi. On s’installe et un peu plus tard on reçoit…. des œufs au plats avec de la salade verte. Bon le sandwich c’est pas encore assimilé.

21H : il faut embarquer dans le bus. Ca serait trop facile si notre billet était correct. Sauf que notre billet c’est pour le bus de 22H.

20H55 : on fait plein de gestes devant la guérite de la compagnie de bus qui veulent dire «  avancez notre billet de 1h SVP ».

21H on est installés dans le bus couchettes !

5H du matin : On est arrivés ! On descend et là, la mafia des bus nous attends. Ils sont donc PARTOUT. C’est une pandémie ! On se fait transporter jusqu’à l’arrêt des bus pour lac Làk.

6H : on attends gentiment notre bus en sirotant notre premier café de Buon me Thuot. Il est bien excellent et fort en parfums. Ca s’explique, la région est le principal, producteur de café du Vietnam. Plein de passants viennent nous saluer amicalement.

7H : on est dans le bus pour lac Làk, le cœur plapitant et la pupille dilatée. Le café est fort !

8H : on est à lac Làk , on reprend un café.

9H : on court à cloche-pied dans les rues de lac Làk. Le café est fort !

10H : on a trouvé une famille qui nous accueille !

On s’installe donc dans le village de Buon Lé, au bord du lac Làk. C’est un village habité par l’ethnie M`Nong. Nos informations (non vérifiées) disent qu’il s’agit d’une des rares sociétés matriarcales du Vietnam. Ici lorsqu’une jeune fille est en âge de se marier, sa famille lui achète un mari et celui ci vient s’installer dans la demeure de son épouse. A son arrivée, la maison familiale est donc rallongée en longeur.

On nous installe ainsi un matelas sur le sol d’une de ses fameuses longhouses. La longhouse est une maison sur pilotis (la légende dit également que c’était pour protéger les habitants des tigres), en dessous de notre matelas il y a donc des poules, un coq qui chante de 2h à 5h du matin, des sacs de riz, des enfants malicieux, une ribambelle de chiots et même un peu plus loin une grosse truie et ses petits affamés !

Nous avons passés quelques jours dans cette chaleureuse et accueillante famille, qui ne semblait pas si matriarcale que ca…

On a un peu déchanté en voyant débarquer chaque matin un mini bus de touristes. En fait leur parcours était extrêmement stéréotypé. Une dizaine de touristes arrivent le matin, on les installe sur des éléphants appartenant aux villageois M’Nong, ils font une balade autour du lac, reviennent au centre d’accueil, mangent, se promènent sur le même sentier, dinent, assistent à un spectacle de gong traditionnel, dorment dans une longhouse et repartent avec leur mini bus le lendemain. Dans l’intervalle ils n’ont pas adressé un mot aux locaux, y compris quand ils ont braqué leurs appareils photos à 3cm du visage d’une dame occupée à transporter des kilos de fourrages. Triste.

En dehors de ce circuit ou sont cantonnés les touristes il y avait tout un village et des hectares de champs et de rizières à explorer autour du lac. Au fil de nos balades on a rencontré beaucoup de Vietnamiens très sympathiques mais aussi quelques un plus revêches, une première en Asie !

On garde particulièrement en mémoire une excellente soirée. Elle a commencé par des tests culinaires au marché : galettes de riz collant fourré aux poids, beignets de légumes étranges, pancakes aux crevettes et au soja, on prend notre revanche sur la Birmanie ! La soirée se poursuit vers le seul restaurant du coin pour prendre une petite bière. Rapidement toutes les tables de Vietnamiens ont voulu trinquer avec nous. Allez savoir pourquoi, en tout cas ca ne se refuse pas ! Un, deux, trois verres d’alcool de riz ! Santé ! Et comme on est bien partis, on remet ca : quatre, cinq, six verres ! Entre le cinquième et le sixième verre un petit morceau de foie s’est délicatement invité dans nos assiettes. Si, si c’est très bon, goûtez ! Non ? bon alors reprenez donc un petit verre ! On a alors été invités à partager le gâteau d’anniversaire d’une petite fille de 5 ans (à mon sens ca aurait été mieux en sens inverse : d’abord l’anniversaire des petits, ensuite l’alcool de riz avec les grands !!).

On est rentrés chez nous d’excellente humeur pour découvrir que notre long house accueillait justement un spectacle traditionnel de gong ce soir là. On pousse donc notre matelas et on s’installe en coulisses. Le spectacle était donné par les membres de la famille, l’ambiance était fort sympathique (et/ou l’alcool de riz fort agréable ! ) ! Après le spectacle la soirée s’est éternisée dans l’intimité familiale autour de grandes cruches … d’alcool de riz ! En fait pourquoi s’embêter avec des petits verres si on peut boire directement à la paille dans la cruche ?

 

 

6 réponses à “Virée au lac Làk dans les hauts plateaux Vietnamiens

  1. J’ai ri et pris beaucoup de plaisir à vous lire. Ça vous ressemble pour ce que je vous connais 😊 Ce tempérament à sortir des circuits balisés que vous nous aurez appris à apprivoiser ! Enjoy 🤗

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s