Monts & Merveilles, un voyage autour du mont Cook

Souvenez vous, le 3 Janvier nous étions enfermés dans notre van, pris dans le brouillard et le froid. On écrivait des posts parlant de bêtes terrifiantes et on faisait bouillir des pates à l’intérieur pour réchauffer l’ambiance. Nous étions au White Horse Campground, au pied du Mont Cook et nous avions la frustration de ne pas voir plus loin que devant notre pare-choc (ce qui est déjà utile, on en convient !).

Le 4 Janvier au matin la surprise n’en a été que plus belle. On ouvre la porte du van et là : WAOUH ! Nous sommes dans le creux de la vallée et au dessus de nous les glaciers brillants et luisants dégoulinent entre les parois rocheuses abruptes. Le sommet du mont Cook est encore noyé dans les nuages, pas encore complètement dissipés. Les aventuriers sortent petit à petit des vans et des tentes, tous lèvent les yeux. Il règne une effervescence heureuse sur le camping, ça et là les randonneurs enfilent leurs chaussures, préparent leurs sacs pour partir à l’assaut des sentiers (je ne dirais pas des sommets, c’est un peu présomptueux)

Notre première randonnée nous conduit à proximité du Tasman Glacier. Hélas, la notion de proximité est quand même franchement relative. On constate malheureusement que le glacier recule a une vitesse effrayante : sa longueur diminue de plus de 200m par an. Là où autrefois il habitait la vallée, on le voit maintenant rétracté au fond et le lac glaciaire entouré d’une grande moraine s’étend devant nous. Ca donne à réfléchir.

La deuxième randonnée sillonne dans la Hooker Valley. Nous franchissons les 3 swing bridges (très fameux en NZ) au dessus du torrent formé par l’eau de fonte du glacier jusqu’au lac Hooker. Ce lac a la couleur caractéristique de l’eau de fonte des glaciers : il est crème opaque. Lorsque les sédiments précipitent, les eaux glaciaires prennent une couleur turquoise éclatante (comme dans le lac Pukaki ou le lac Tekapo que vous voyez sur les photos). Même si le soleil chauffait fort et que nous avions mené la randonnée avec un bon rythme, les icebergs sur le lac nous ont dissuadés de nous baigner !

La troisième randonnée montait abruptement pour atteindre la Muller hut à 1800m. Ceci dit l’effort était récompensé tout au long du chemin par des vues absolument fabuleuses sur le lac Hooker, les glaciers et le mont Cook dominant le paysage. Arrivés en haut, c’était un univers complètement différent et un peu effrayant. Nous faisions face à une immense paroi rocheuse, sans végétation, que de la roche noire en partie couverte de glace et de neige.

Et puis dans le silence immense nous avons commencé à entendre les bruits de la montagne : des craquements comme si la glace se fendait, des crissement , des chuintements et puis subitement, dans un grand fracas, une avalanche de glace et de neige. Grandiose. Quand la neige retombe, le grondement devient un murmure et à nouveau le silence, jusqu’au prochain craquement. Un spectacle à vivre avec les yeux et les oreilles !

Le Mont Cook c’était donc une étape fabuleuse. Nous quittons le camping du White Horse pour rejoindre Tekapo.

Pour ne pas être trop dépaysés, Tekapo est aussi un lac glaciaire à l’eau bleue Turquoise dominé par une chaine de montagnes. Mais la particularité de Tekapo c’est d’être une Dark sky reserve. Comprenez «  un endroit idéal pour l’observation du ciel ». C’est d’ailleurs le site de l’un des principaux observatoires de l’hémisphère Sud : Mt John Observatory (ils font des tas de choses très intelligentes et compliquées comme de la spectrophotométrie, du microlensing … tout ca pour essayer de nous trouver une autre planète pour le jour ou on aura fait fondre tous nos glaciers) .

Nous avons pris part à un tour d’observation des étoiles (je passerai les détails sur la température extérieure à 2H du matin !). A travers les télescopes nous avons pu admirer Jupiter et ses lunes, une nursery d’étoiles, une nébuleuse et même une étoile fantôme ! Même quand il fait nuit noire la nature réserve des merveilles !

Xavier jean a encore immortalisé une nuit dans l’hémisphère Sud grâce à son trépied à scratchs. Sur les photos de ciel étoilé vous pouvez sentir un peu l’ambiance de cette soirée sous la voie lactée, flanquée des deux nuages de Magellan.

 

De belles journées et de belles nuits, on voudrait rester plus longtemps !

2 réponses à “Monts & Merveilles, un voyage autour du mont Cook

  1. J’aime j’aime j’aime !! Et ça me rassure parce que quand Xavier Jean m’avait dit  » pour l’instant ça vaut pas l’Islande » je m’étais dit merde, on s’est pas tapé 24h d’avion pour ça ! Et surtout que nous on en a pris plein les yeux !! Mais je suis entièrement d’accord, l’île du sud est juste une pure merveille, à pleurer de joie tellement les paysages sont magnifiques. … (si si une petite larme est autorisée quand la nature est aussi belle !!!) Profitez en !!! Et comme toujours, superbes photos et très belle prose ! ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s