Nouvelle Zélande, boue-bouillonnante et autres curiosités …

Nous sommes actuellement en train de descendre dans l’Ile du Nord du Nord au Sud (et ce n’est pas comme en France, ça ne va pas en se réchauffant).

Sur notre route, nous avons traversé la région côtière de Tauranga, Bay of Plenty, ou nous avons retrouvé Victor. Une occasion parfaite pour aller prendre l’apéro au coucher du soleil en haut du Mont Manganui. 232m d’altitude qui suffisaient amplement pour avoir une vue à 360° sur la péninsule. Et comme on dit toujours « après l’effort, le réconfort » ( 232 m très abruptes !), on a passé la soirée à flotter tranquillement dans des piscines d’eau chaude.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le point culminant de l’activité géothermique régionale. Je dois dire que je suis une grande fan de ces phénomènes. Alors quand j’ai vu dans le le lonely «  Roturoa surnommée Sulphuric city » j’ai su qu’on allait bien rigoler. Nous n’avons pas été déçus, la Terre nous avait préparé plein de suprises : boue-bouillonante, fumeroles d’acide sulfurique, lacs blancs, geysers, courants chauds …

Après Roturoa, nous sommes descendus vers le lac de Taupo et la ville de Taupo (pour une fois qu’il y a un nom propre prononçable, j’en profite). Donc, à Taupo nous retiendrons surtout un camping un peu mal famé ou nous avons dû nous refugier pour cause d’intempéries majeures et une séance à la piscine municipale le lendemain parce que l’eau, on en avait pas eu assez avec la pluie ! ET encore un apéro au coucher du soleil devant le lac avec Victor (certains sont toujours dans les bon coups !)

Pour clore cette traversée de l’ile du Nord, nous n’avons pas échappé à la fameuse Tongariro Alpine Crossing. Une randonnée dans le parc National du Mont Tongariro au milieu des paysages de la Terre du milieu : Montagne du Destin, Mordor …. Bref on ne s’est pas baladés dans les tranquilles contrées verdoyantes de la Comté. Malheureusement on n’était pas vraiment les seuls à avoir eu cette idée «  you walk alone ….. with many other people », seul point négatif de cette randonnée un peu surréaliste par ailleurs. La zone jouissant en effet d’une activité volcanique et géothermale, nous pouvons élire cette randonnée 2ème « Waouh paysage » du voyage. L’arrivée sur les lacs bleu turquoise et verte emeraude au milieu du désert de lave est absolument … waouh ! Bon la beauté ca se mérite : 24 km de marche, 1584m de dénivelé positif !

5 réponses à “Nouvelle Zélande, boue-bouillonnante et autres curiosités …

  1. Ça donne envie d’y retourner et de vous rejoindre ! Bravo pour les photos et les commentaires, ça fait voyager ! Profitez bien et continuez bien votre périple !! Biz
    Guillaume, Florence et Benjamin (né le 29/11/2015)

    J'aime

    • La rando est magnifique ! Elle est assez longue mais tout à fait faisable avec une condition physique moyenne, nous randonnons en France mais pas de façon très régulière. Il y a environs 1500 m de dénivelé positif et 1900 m de dénivelé négatif 24km nous avions mis 8h30 tout compris !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s